Mokengeli: Veiller, alerter, combattre.

5 AO?T 2017 | Dernières Mises à jour: SAM. 05 AO?T 2017 18:44:00 CEST

Revue de presse

Editorial

Pensée fraternelle pour Frédéric BOYENGA BOFALA

En cette période des célébrations de fin d’année 2016, il est dit que les parties à l’actuel dialogue inclusif sont en voie de former un consensus sur les termes d’une sortie de crise qui se veut apaisée. Si un tel accord devait effectivement être signé, le crédit en reviendrait objectivement au rôle déterminant de l’autorité morale de la CENCO qui, tant bien que mal, aura pu concilier des points de vues très antagonistes. Si cet accord débouche sur un apaisement et une normalisation de la vie politique, sur une certaine stabilité institutionnelle, sur la sécurisation du territoire et des populations, et sur une amélioration sensible des conditions de la vie quotidienne de ce derniers, alors y aura-t-il encore quelque raison d’espérer en la sauvegarde du processus démocratique et électoral congolais. On pourra

Pensée fraternelle pour Frédéric BOYENGA BOFALA

Plus d'actualité


Le dialogue politique en panne : la « troisième voie » de Frédéric Boyenga

Bien avant le message des évêques de la Cenco, par lequel ils proposent leur sollicitude pour déverrouiller la machine du dialogue politique, Fréderic Boyenga, président de l’UNIR-MN, pense déjà à une « troisième voie » pour renforcer le travail de facilitation. « Cette troisième voie ou voie de la synthèse et de réconciliation sera rendue possible par la mise en place d’un Conseil national des anciens pour la facilitation et la coordination du dialogue », a-t-il indiqué dans un entretien avec la presse. Quel que soit l’enjeu que représente l’alternance, il ne faut pas non plus plonger la RDC dans le chaos. D’où la nécessité d’un dialogue dans un cadre strictement national, se défend-il.



Les plus lus